Cher Léon
Cher Léon
Par Manuela Wyler
Aperçu du livre
Photo book

09/05/2016 je ralentis avant la fin

Cher Grand-Papa, cher Léon

Ce matin je ne suis pas venue, j’avais des papiers administratifs à préparer, toujours la caisse d’assurance maladie. Ensuite j’ai fait la cuisine et après le repas, la sieste. Depuis je travaille sur mes textes pour en faire un livre, du coup j’ai ralenti, pour ne pas trop me fatiguer.

Ne m’en veux pas, c’était une bonne journée, l’idée de voir tous les textes reliés avec les photos me remplit de joie. Je n’ai pas encore décidé si je réservais le livre pour la famille ou si je le mettais en vente. Cela n’a guère d’importance les textes sont en ligne ici.

Je repousse à demain la reprise du récit d’Alice, comme si je ne voulais pas terminer cette histoire dont on connaît à l’avance le dénouement. Comme si je ne voulais pas cesser de venir te voir. Comme si tout cela retardait mon échéance. Fariboles dirais-tu, énervé et tu aurais raison.

Je n’ai pas d’autre excuse pour aujourd’hui, voilà je suis en retard mais je suis venue.

On se verra demain Grand-Papa promis, demain matin je reprends le récit et tant pis si ça nous approche de la fin. Après il faudra se dire au revoir encore une fois. Je n’aime pas les adieux. Je suis même très douée pour partir en douce.

Pas cette fois. Non pas cette fois.

 

1 Commentaire

  1. Dany R

    10 mai 2016 - 22 h 46 min
    Reply

    Je vois que vous n’êtes pas venue aujourd’hui. J’espère que vous ne souffrez pas trop… Douce nuit!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé !