Cher Léon
Cher Léon
Par Manuela Wyler
Aperçu du livre
Photo book

18 avril 2016 : c’est un été , 43

Un petit time laps ce matin pour un instantané du mois de juillet de l’été 1943

Cher Grand-papa, Cher Léon ,

Je suis bien contente d’être en retard ce matin, oui c’est idiot pour quelqu’un qui ne supporte pas les retards, mais cela signifie que j’ai mieux dormi et pour la journée à venir c’est une bonne nouvelle. Aujourd’hui j’ai prévu de revenir à l’été 1943 , l’été des camps du Maine pour Lizzie, l’été où de Gaulle est venu parler aux français des USA et l’été où tu as fini par envoyer Jojo en internat en Pennsylvanie.

C’est un peu difficile de dater toutes les lettres d’Addy à maman mais la chronologie des cartes et des lettres apparaît avec les contenus. J’en ai enregistré certaines que je vais poster ici . Il y a aussi des nouvelles d’Alice.

Les summer camps Maman en parlait souvent, elle y a été heureuse, s’y est faite des copines alors dans les années 60 e.lle nous a expédié en Espagne pour que nous ayons cette expérience  et pour se débarrasser de nous pendant quelques semaines; J’étais encore petite, j’ai eu le blues, le home sick blues et le soir j’allais voir les garçons pour être consolée. Le lendemain ça repartait pour une nouvelle journée. Et parfois le soir rebelote, un petit chagrin. Rien avoir avec le désespoir de mes trois ans à la montagne pour trois mois, juste des petits chagrins. On a mangé des sloppy Joe, des marshmallows grillé au feu de bois, des hot dogs. On a eu peur des sangliers ou était ce des patta negra. ou encore mieux des Bellotta à l’élevage sous les chênes?  Je ne savais pas mais j’ai eu peur de ces gros cochons noirs.Je suis rentrée de camp si sale qu’Anne ma nounou m’a récurée à l’éponge grattante pour récurer la vaisselle, maman était couchée avec une phlébite mais ça c’est une autre histoire, celle de ce soir.

Aujourd’hui mon petit fils #Bandit part pour sa première colo il a cinq ans il est tout excité, cinq ans – cinq jours, ça va bien se passer il part avec ses copains et des animatrices de son école. Tu vois tout change tout continue.

Je te mets le fichier de lecture des lettres et des cartes en route et je file, je reviendrai sûrement ce soir

Je t’embrasse cher Léon n’oublie pas de lire les deux sons.

 

1 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé !