Cher Léon
Cher Léon
Par Manuela Wyler
Aperçu du livre
Photo book

8 avril 2016 – Avant Shabbat

Cher Léon, Cher Grand-Papa,

C’était une belle journée, inespérée après une nuit chaotique commencée en retard à cause d’une fouine qui aime rentrer sous le toit au printemps. Je ne vais pas te refaire la scène des petits mouchoirs mais on en était pas loin du pétage de plomb de François Cluzet , sauf qu’on était trois, mon homme, mon fils cadet et moi avec en bonus une molécule de plus qui m’a rendue dingue. Bref. Après j’ai dormi avec des bouchons d’oreilles et ce matin une belle journée, du soleil, du vent du nord et ma tête pas douloureuse. Mon abdomen a dégonflé sous les doigts de ma kiné préférée. Pas d’hyperacousie, juste le bruit lointain des amis qui se bougent contre l’association reine du pathos qui me cause des ennuis juridiques.

Ma garde rapprochée est là, elle varie selon les jours et leur amour est un bonheur.  Aujourd’hui j’ai peu pleuré juste en écrivant une carte d’un anniversaire où je ne serai pas, mais j’ai pleuré de joie. J’ai emballé les paquets, séché mes larmes et joué au Scrabble, perdu avec bravoure et honneur, fait cuire deux Berchess au pavot, tu te souviens grand-papa on allait chez Abeg chercher les tresses du vendredi, nous qui ne célébrions pas Shabbat. J’ai longtemps repris dans notre famille cette habitude de nos ancêtres, ce temps à part le vendredi soir, souvent j’ai emmené mes enfants à la synagogue. Et nous avons de nouveau pris un chemin parallèle. Un peu plus éloigné de la communauté, juif à notre manière, j’ai béni mes petits-enfants, j’ai raconté la sortie d’Egypte, rédigé une Haggadah pour nous avec les variantes que nous aimons et les chansons qui nous plaisent tant.

Alors ce soir grand papa je te dis Shabbat Shalom, que la paix vienne sur nous et sur tous les peuples et je dis Amen pour que cela arrive.

0 Commentaire

    Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    error: Contenu protégé !